Lexique

Retrouvez par ordre alphabétique les termes utilisés pour les réseaux de chaleur.

Abonnés

Ceux qui signent un contrat ou « police d’abonnement » avec l’exploitant : ce sont des propriétaires d'immeubles, bailleurs sociaux, la Région, le Département, l’Eurométropole de Strasbourg, les gestionnaires d'immeubles, les syndics de copropriétés, etc. Les abonnés sont les destinataires des factures.

Agenda 21

C’est le plan d’action développement durable de 25% des collectivités. Il est issu de la conférence de Rio en 1992 qui fixe un programme d’actions pour le XXIe siècle dans des domaines très diversifiés afin de s’orienter vers un développement durable de la planète.

Le terme « agenda » est à comprendre au sens anglo-saxon du terme, à savoir « programme ». Celui-ci doit harmonieusement traiter les aspects économiques, sociaux culturels et environnementaux.

Biogaz

Le biogaz est un gaz naturel produit par la fermentation de matières organiques en l’absence d’oxygène. On parle également de « méthanisation » car ce biogaz est composé principalement de méthane.

On peut produire artificiellement ce processus naturel dans des enceintes appelées « digesteurs » où l’on introduit à la fois les déchets organiques et les cultures bactériennes.

Cette technique peut s’appliquer : 

  • aux ordures ménagères brutes,

  • aux boues de stations d’épuration des eaux usées urbaines ou industrielles,

  • aux déchets organiques industriels (industries agro-alimentaires, cuirs et peaux, chimie, parachimie, etc.),

  • aux déchets de l’agriculture et de l’élevage (fientes, lisier, fumier, etc.).

Bouteille de mélange

Une bouteille de mélange permet un transfert de chaleur entre un fluide chaud et un fluide froid en les mélangeant, contrairement à l’échangeur. Dans la bouteille de mélange, une partie du retour du circuit à chauffer (secondaire, chez le client) est mélangée au débit du circuit chaud (réseau de chaleur, primaire), puis renvoyée dans la boucle du secondaire.

Cogénération

Le principe de la cogénération consiste à produire de l’énergie mécanique (convertie en électricité) et de la chaleur en même temps et dans une même installation et à partir d’une même source d’énergie.

Une partie de la chaleur produite est utilisée pour activer un moteur (à combustion externe ou interne), une turbine ou une pile à combustible pour produire de l'électricité. La chaleur restante est utilisée directement pour chauffer de l’eau ou produire de la vapeur.

Différents combustibles peuvent être utilisés pour produire de la chaleur :

  • le gaz naturel,
  • le fioul,
  • le bois,
  • le biogaz issu de la fermentation de matières organiques végétales ou animales,
  • des ordures ménagères,
  • ...

Contenu CO2

Nouvel indicateur proposé par le SNCU (Syndicat National de Chauffage Urbain) pour mesurer le contenu CO2 des réseaux de chaleur. C’est une donnée qui permet de situer la performance énergétique d’un réseau par rapport aux autres sources d’énergie.

Contrat de Délégation de Service Public (DSP)

Un réseau de chauffage urbain est un ensemble d’équipements permettant la production, le transport et la livraison de chaleur chez les abonnés. Ces équipements appartiennent dans la majorité des cas à une collectivité​​ locale, commune ou groupement de communes, qui les confie par contrat à un professionnel, exploitant de chauffage. C’est ce que l’on appelle un contrat de Délégation de Service Public (DSP).

Le délégataire, soit l’exploitant, assure, vis-à-vis des abonnés, toutes les prestations : de la production à la facturation en passant par l’exploitation.

Les investissements, les choix stratégiques et énergétiques (cogénération, biomasse, etc.) sont déterminés d’un commun accord entre le délégataire, ici la SETE, et l’autorité délégante, ici l’Eurométropole de Strasbourg. Les prix de base sont définis au contrat de DSP et révisés mensuellement par indices.

Contrat d'abonnement ou "police d'abonnement"

C’est le contrat signé entre l’autorité délégante et l’abonné.

Ce contrat reprend les données de la délégation de service public, telles que les prix et les formules d’indexation. Il​​ indique en plus la puissance souscrite par l’abonné.

Contrat "Exploitation et maintenance"

Ce dernier contrat est aussi appelé contrat secondaire. Il comprend la gestion des installations de chauffage depuis le local technique de chaque bâtiment jusqu’aux logements de chaque locataire ou propriétaire.

Ce contrat ne fait pas partie du contrat de délégation : il est à la charge du client « abonné » (syndics, offices HLM, etc.), qui doit veiller à la bonne marche de ces installations. En général, le client « abonné » fait appel à un professionnel pour assurer la maintenance de ces installations (exploitant de chauffage).

DJU (Degrés Jours Unifiés)

Degrés jours calculés sur la base d’une température de référence de 18°C. C’est la différence de température entre la température extérieure et la température intérieure des logements de 18 °C.

Exemple : si au cours de la journée du 25 décembre, il fait une température moyenne extérieure de 0°C, les DJU du 25 décembre seront de 18.

Le DJU est utilisé comme indice de rigueur climatique : une rigueur supérieure à 1 indique une saison plutôt froide, une rigueur inférieure à 1 indique une saison plutôt douce.

Eau Chaude Sanitaire (ECS)

Eau chaude potable, entre 55 et 60 °C, utilisée au quotidien : cuisine, salle de bain, besoins ménagers, etc.

Échangeur de chaleur

Appareil permettant de transférer de la chaleur d'un fluide vers un autre sans les mélanger. Dans le cas du réseau de chaleur, le transfert s'effectue principalement à travers un échangeur à plaques.

Équivalent logement

Correspond au nombre de logements qui seraient raccordés par ce réseau s'il n'alimentait que des logements.

Unité de mesure correspondant à la consommation énergétique d’un logement de 80 m2 occupé par 4 personnes.

Eau surchauffée

Eau chaude liquide à une température supérieure à 100°C, température d’ébullition de l’eau à pression atmosphérique. Pour que l’eau reste liquide au-dessus de 100°C, elle est mise sous pression : la pression d’eau surchauffée est supérieure à la pression atmosphérique.

Exploitant

L’exploitant de chauffage est le professionnel qui a en charge la gestion des équipements du réseau de chauffage urbain appartenant en général à la collectivité locale, conformément au contrat qui les lie (contrat de délégation de service public).

Gaz à Effet de Serre

Gaz qui absorbent une partie des rayons solaires en les redistribuant sous la forme de radiations au sein de l’atmosphère terrestre. L’augmentation de leur concentration dans l’atmosphère est à l’origine du réchauffement climatique.

L’effet de serre est un processus naturel de réchauffement de l’atmosphère qui intervient dans le bilan radiatif de la Terre (bilan entre l’énergie reçue par le système Terre-atmosphère et l’énergie que ce système réémet dans l’espace par rayonnement). Il est dû aux gaz à effet de serre (GES) contenus dans l’atmosphère, à savoir principalement la vapeur d’eau, qui contribue le plus à l’effet de serre, le dioxyde de carbone CO2 et le méthane CH4.

Point de livraison

Le point de livraison, ou sous-station, est un local dans lequel la chaleur est livrée pour le bâtiment. C’est à partir de ce point de livraison qu’est distribuée la chaleur dans les logements de ce bâtiment.

Réseau de chaleur

Il est composé d’une unité de production centrale et d’un réseau de canalisation. Il permet d’alimenter des établissements publics et privés en chauffage ou eau chaude.

Réseau primaire

C’est la partie du réseau en amont des sous-stations. Il transporte la chaleur de la chaufferie jusqu’aux sous-stations.

Réseau secondaire

C’est la partie du réseau de chaleur en aval des sous-stations. Il permet de desservir la chaleur des sous-stations jusqu’aux logements. Le réseau secondaire ne fait pas juridiquement partie du réseau de chaleur.

Réchauffement climatique

Désigne le phénomène d’augmentation de la température moyenne en un lieu donné au cours du temps. Certaines formes de pollution de l’air, résultant d’activités humaines, menacent de modifier sensiblement le climat. Ce phénomène peut entraîner des dommages importants : élévation du niveau des mers, accentuation des événements climatiques extrêmes comme les sécheresses, inondations ou cyclones, destabilisation des forêts, menaces sur les ressources d’eau douce, difficultés agricoles, désertification, réduction de la biodiversité, extension des maladies tropicales, etc.

Sous-station

La sous-station, ou point de livraison, est l’installation relais entre la chaufferie centrale et les bâtiments qu’elle dessert en énergie. Elle permet, via un échangeur thermique, l’échange de chaleur entre le réseau primaire et le réseau secondaire pour alimenter en chauffage ou eau chaude sanitaire les logements, bâtiments, bureaux ou équipements sportifs.

Traitement d'eau

Il existe différents types de traitement d’eau selon l’utilisation que l’on en fait. L’eau qui circule dans les canalisations du réseau est traitée pour limiter la corrosion et éviter les dépôts. L’eau chaude sanitaire, elle, est traitée pour être propre à la consommation et subit donc des traitements contre les divers vecteurs de maladies. Les eaux des canalisations du réseau primaire et de la boucle de chauffage dans le réseau secondaire n’entrent jamais en contact avec l’eau chaude sanitaire, pour éviter toute contamination.

Usagers

Locataires, propriétaires d'appartements et occupants des bâtiments collectifs.

Ils sont les utilisateurs finaux du réseau de chaleur. Ils bénéficient de l'eau chaude et du chauffage desservi dans les radiateurs.