Comment fonctionne un réseau de chaleur ?

Fonctionnement d'un réseau de chaleur

Schéma de fonctionnement d'un réseau de chaleur
Schéma de fonctionnement d'un réseau de chaleur

Qu'est ce que le chauffage urbain ?

Un réseau de chaleur ressemble un peu à un chauffage central à l'échelle d'une ville ou d’un quartier. Un réseau de canalisations alimenté par une ou plusieurs centrales de production, circule dans la ville et apporte la chaleur et/ou le froid aux bâtiments qui lui sont raccordés de façon sûre, propre et économique.
En centralisant la production d’énergie, le réseau de chaleur supprime les rejets anarchiques et permet de ce fait de maîtriser efficacement les rejets polluants dans l’atmosphère.
Il améliore également l'esthétique d'une ville, d'une agglomération, en évitant les différents conduits de cheminée des chaudières individuelles ou chaufferies collectives d'immeubles.
Les chauffages urbains utilisent fréquemment plusieurs sources d'énergie (gaz, fioul, biomasse, charbon, ...), afin de sécuriser leur approvisionnement et garantir un service au meilleur coût. Les équipements de chauffage urbain sont des Installations Classées pour la Protection de l'Environnement (ICPE) et présentent à ce titre un haut niveau de suivi environnemental et de sécurité.
Les réseaux de chaleur s'inscrivent parfaitement dans les politiques de développement durable européennes mais également locales.

Un réseau de chauffage urbain est constitué des éléments suivants :

D’une chaufferie centrale

Elle est le cœur du système.
Point de départ du réseau de chauffage urbain, la centrale de production produit l’énergie nécessaire pour couvrir les besoins en chaleur des abonnés. Elle est en permanence sous la responsabilité d'une équipe de techniciens, disponible 24/24h et 365 jours par an, qui assure le parfait fonctionnement des équipements et veille à la sécurité et au confort de tous les usagers.

La chaufferie centrale produit de la chaleur et l'apporte via des canalisations en pied d’immeubles. Dans les tuyaux sous la route, la chaleur peut atteindre jusqu’à 180°C mais est présente sous forme d’eau sous pression et non pas de vapeur en raison de la pression dans les tuyaux. Cela permet de transporter de grosses quantités d’énergie dans des petits tuyaux.

D’un réseau de distribution

Ce réseau est constitué de canalisations calorifugées en acier. Il chemine en circuit fermé​ majoritairement sous la chaussée et permet le transport de la chaleur vers les différentes sous-stations et points de livraison.
L’eau circule en permanence grâce à des pompes. Un système de télésurveillance contrôle en permanence le bon fonctionnement du réseau (y compris les fuites éventuelles).

De sous-stations

Une sous-station​ est le point de livraison en pied du bâtiment, de la chaleur produite par la chaufferie centrale. Elle remplace la chaufferie du bâtiment.

Concrètement une sous-station permet un échange thermique et assure une séparation hydraulique entre le fluide dit "primaire" qui circule dans la centrale de production et le réseau primaire et le fluide dit "secondaire" qui circule par exemple dans les radiateurs et les ballons d'eau chaude des différents usagers. L'eau constitue donc l'unique fluide entrant et sortant d'une sous-station.

La sous station est constituée d'un ou de plusieurs échangeurs de chaleur ainsi que des organes de régulation pour adapter la fourniture de chaleur aux besoins de chaleur des abonnés.

Elle remplace avantageusement une chaufferie gaz ou fioul d'un immeuble ou d'un groupe d'immeubles en étant plus simple, moins encombrante et surtout non polluante. Elle est sécurisante car il n'existe aucun risque d'explosion ou d'incendie.